Paradis fiscaux et judiciaires

Les fils de Moubarak pourraient être poursuivis en Suisse

lundi 4 juin 2012

Les fils de Moubarak pourraient être poursuivis en Suisse

Le Point.fr - Publié le 03/06/2012 à 17:47 - Modifié le 03/06/2012 à 17:55

Acquittés en Égypte pour des faits de corruption couverts par la prescription, Alaa et Gamal Moubarak n’en ont pas fini avec la Suisse, qui les soupçonne de blanchiment d’argent.

De notre correspondant à Genève, Ian Hamel

Étrange paradoxe : la Suisse, réputée accueillir l’argent détourné par les tous les dictateurs kleptomanes de la planète, risque de créer des ennuis aux deux fils de l’ancien président Hosni Moubarak, au moment même où la justice égyptienne vient de les acquitter. Le Tribunal pénal fédéral, la plus haute instance judiciaire helvétique, les soupçonne de "participation ou soutien à une organisation criminelle" et d’avoir blanchi en Suisse l’argent détourné en Égypte.

Depuis la révolution égyptienne, Berne a bloqué 410 millions de francs (330 millions d’euros), appartenant à douze personnes, dont le président égyptien, son épouse, le frère de celle-ci, les deux fils du raïs, Alaa et Gamal, et leurs épouses, ainsi que certains anciens ministres et un ancien responsable du parti au pouvoir, le Parti national démocratique. La majeure partie des sommes bloquées dans les banques suisses, soit 340 millions de francs (270 millions d’euros), auraient été "placées" par les deux fils de Hosni Moubarak. Lire la suite sur le site su magazine Le Point.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1501 / 453746

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Famille Moubarak   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License