Paradis fiscaux et judiciaires

Alpha Condé accusé d’avoir bradé les mines guinéennes au profit d’intérêts sud africains ... pour 25 millions de dollars

jeudi 7 juin 2012

Alpha Condé accusé d’avoir bradé les mines guinéennes au profit d’intérêts sud africains ... pour 25 millions de dollars

C’est le plus prestigieux journal de la Grande Bretagne, le très respecté Sunday Times qui l’annonce dans son édition de ce dimanche 3 juin 2012 : le président guinéen Alpha Condé a conclu un accord secret qui pourrait transferer des milliards de dollars d’actifs miniers appartenant à des sociétés telles que BHP Billiton et Rio Tinto - qui veulent investir des milliards pour développer les mines de Guinée - à des intermédiaires sud africains tapis dans l’ombre.

En effet The Sunday Times écrit qu’Alpha Condé a signé un accord avec un certain Walter Hennig, un riche homme d’affaires blanc d’Afrique du Sud qui est entre autre spécialisé dans l’exploitation des diamants en Angola et au Congo.

[...] Le Sunday Times écrit avoir eu accès à des documents qui indiquent que déjà en avril de l’année dernière - soit, des mois avant que le code ne soit adopté par le Conseil National de la Transition l’organe qui tient lieu de Parlement- le ministre des mines, Mohamed Lamine Fofana a accepté un prêt de 25 millions de dollars avec Palladino Capital, une société controlée par Hennig et enregistrée dans les îles Vierges britanniques, un paradis fiscal bien connu. Hennig a créé en 2003 la firme Palladino Holdings en tant que véhicule pour « l’exploitation minière, l’énergie et d’autres actifs en Afrique ». Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2412 / 631684

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les catastrophes écologiques & sanitaires  Suivre la vie du site L’exploitation minière   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License