Paradis fiscaux et judiciaires

La justice saisit l’hôtel particulier de la famille Obiang

vendredi 3 août 2012

La justice saisit l’hôtel particulier de la famille Obiang

Créé le 03-08-2012 à 18h33 - Mis à jour à 18h38

Par Le Nouvel Observateur avec AFP

La justice accuse le fils du président équato-guinéen, Teodorin Obiang, d’avoir détourné des fonds publics de son pays.

Les ennuis français du fils du président équato-guinéen s’accumulent dans l’affaire des "biens mal acquis" : cible d’un mandat d’arrêt international, privé de ses grands crus et de ses voitures de luxe, Teodorin Obiang a vu son hôtel particulier parisien saisi mi-juillet.

Ce bâtiment de six étages, situé avenue Foch (Paris XVIème), d’une valeur de 100 à 150 millions d’euros, a été saisi le 19 juillet, a annoncé vendredi 3 août à l’AFP une source proche du dossier. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1387 / 452679

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LES BIENS MAL ACQUIS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License