Paradis fiscaux et judiciaires

Le citoyen berné

lundi 27 août 2012

Le citoyen berné

Par Jean-Claude Guillebaud
Le Nouvel Observateur N°2492 du 9 août 2012

Au fil des jours, des bribes d’information affleurent dans l’actualité, comme les bulles toxiques remontent d’une flaque d’eau croupissante. En voici une – extravagante ! – révélée le 2 août dernier par Le Monde : Selon certaines estimations, la trésorerie des entreprises américaines dissimulée à l’étranger pour échapper au fisc représenterait 1 000 milliards de dollars.

J’ai bien écrit « 1 000 milliards », de quoi sauver largement la zone euro ! En bonne logique, nos médias devraient creuser, développer, diffuser pareille information qui met en cause des sociétés aussi considérables qu’Appel, Microsoft, Google, ou Cisco. Les journaux télévisés devraient même « ouvrir » là-dessus. Et cela, d’autant plus que ce n’est qu’un aspect de cette finance pirate émergente qui consolide son hégémonie planétaire.

En mettant bout à bout la rémanence des paradis fiscaux, la pratique du shadow banking (banque occulte), la manipulation des cours via la spéculation haute fréquence, le boursicotage sur les produits alimentaires, et mille autres « optimisations fiscales », comme on dit, on mesure l’intensité de la folie ambiante. Chaque citoyen sent littéralement, sous ses pieds ou au-dessus de sa tête, le poids d’un appareil de domination au regard duquel les garanties démocratiques « à l’ancienne » ne pèsent plus grand-chose. Lire la suite


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2604 / 567429

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Editorial  Suivre la vie du site 2012   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License