Paradis fiscaux et judiciaires

La Belgique, terre d’exilés fiscaux discrets et "paradis des rentiers"

samedi 8 septembre 2012

La Belgique, terre d’exilés fiscaux discrets et "paradis des rentiers"

Le Point.fr - Publié le 08/09/2012 à 15:33

Le milliardaire Bernard Arnault a demandé la nationalité belge, mais dément vouloir s’exiler fiscalement.

Source AFP

L’annonce par le milliardaire Bernard Arnault de son intention de demander la nationalité belge au moment où le gouvernement français envisage de taxer à 75 % les plus hauts revenus remet en lumière le caractère fiscalement attractif de la Belgique, "paradis des rentiers". On ignore la proportion d’exilés fiscaux parmi les quelque 200 000 Français expatriés en Belgique, mais ils ne seraient pas plus de quelques milliers, pour la plupart installés dans des quartiers cossus de Bruxelles, et ne tiennent pas à faire parler d’eux. Alors que les sportifs affectionnent la Suisse, ce sont surtout des membres de familles à l’origine de grands groupes de la distribution, comme Auchan, Carrefour ou Darty, qui ont choisi de résider en Belgique.

[...] Si la Belgique, où les revenus du travail sont plus lourdement taxés qu’en France, attire les Français fortunés, c’est parce que "c’est un paradis pour les rentiers", explique Jean-Pierre Magremanne, qui souligne qu’avant tout "il n’y a pas d’impôt sur la fortune". Autre avantage non négligeable : "La taxation des plus-values, qui est très élevée en France, c’est zéro ici", résume Alain Lefebvre, interrogé samedi par la RTBF. Lire la suite sur le site du magazine Le Point.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3414 / 591551

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Belgique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License