Paradis fiscaux et judiciaires

La Suisse ménage les exilés fiscaux

lundi 24 septembre 2012

La Suisse ménage les exilés fiscaux

Mis à jour le 24/09/2012 à 09:48 | publié le 23/09/2012 à 19:48

INFOGRAPHIE - À l’issue d’un référendum organisé dimanche, le « forfait fiscal » n’est pas aboli dans le canton de Berne, mais ses conditions sont durcies.

« Les portes du paradis fiscal » ne se sont pas refermées sur Johnny Hallyday, comme le fredonnait la gauche suisse, parodiant l’un des plus célèbres tubes du chanteur français. Mais il devra payer un peu plus d’impôts… Le canton de Berne, où résident, comme Johnny, 233 millionnaires étrangers, a refusé dimanche, à une large majorité, d’abolir les forfaits fiscaux. Ses électeurs se sont cependant prononcés pour un durcissement des conditions de cette généreuse disposition, qui permet aux millionnaires expatriés d’être taxés non pas sur leur patrimoine ou leurs revenus, mais uniquement sur leurs dépenses.

Quelque 66,5 % des électeurs ont voté contre l’initiative « Des impôts équitables - pour les familles ». Mais ils ont été 52,9 % à approuver un durcissement des conditions d’attribution du forfait. En revanche, Bâle-Campagne, où les citoyens étaient également consultés, est devenu le cinquième canton à abolir le forfait fiscal. Lire la suite sur le site du journal Le Figaro.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1112 / 614039

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License