Paradis fiscaux et judiciaires

La Suisse perd de son attrait pour les fortunes étrangères

lundi 15 octobre 2012

La Suisse perd de son attrait pour les fortunes étrangères

Par Les Echos | 15/10 | 07:00

La remise en question du secret bancaire et la concurrence des places asiatiques constituent des défis pour les banques suisses et luxembourgeoises.

La Suisse et le Luxembourg, connus pour attirer de nombreux exilés fiscaux, pourraient-ils perdre leur attractivité ? Les banques suisses et luxembourgeoises subissent de plus en plus la concurrence de celles de Hong Kong et de Singapour. Situées dans des pays en pleine croissance, ces places financières présentent l’avantage de n’appliquer aucune taxation sur la fortune, les successions ou les donations.

Selon une étude de l’Ecole d’économie de Paris - « La fin du secret bancaire ? » -publiée en septembre, les dépôts de la clientèle étrangère restent depuis trois ans de l’ordre de 2,7 milliards de dollars dans les paradis fiscaux, selon les données de la Banque des règlements internationaux (BRI). En revanche, depuis le G20 de Londres, les fonds se sont déplacés vers les places les moins coopératives, telles que Hong Kong, Singapour et les îles Caïmans. Entre janvier 2008 et juillet 2011, les dépôts étrangers ont ainsi augmenté de plus de 40 % à Hong Kong, estime l’étude. Lire la suite sur le site du journal Les Echos.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1295 / 487634

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License