Paradis fiscaux et judiciaires

LVMH a désormais son "KBE"

mercredi 17 octobre 2012

LVMH a désormais son "KBE"

LE MONDE | 17.10.2012 à 09h16 • Mis à jour le 17.10.2012 à 09h16

Par Marc Roche

Extraits de l’article mis en ligne sur le site du journal Le Monde :

Toujours dans le même registre, le Times mène une campagne musclée pour que soit mis un terme à l’évasion fiscale, légale mais immorale. Le quotidien londonien est parti à la chasse des 533 exilés fiscaux britanniques à la tête de sociétés immatriculées au Royaume-Uni qui résident à Monaco. La gent cossue du Rocher représente une perte de plus d’un milliard de livres (1,24 milliard d’euros) pour le fisc anglais. Et la liste des "planqués" ne comprend pas les sujets de la reine installés dans la Principauté mais qui ont enregistré leurs avoirs dans un paradis fiscal, à l’instar de Philip Green (TopShop) ou des frères Barclay (Telegraph Media Group).

Qu’un journal de droite, appartenant de surcroît au sulfureux Rupert Murdoch, vise sans prendre de gants ceux qui ont fui leur pays avec armes et bagages pour des cieux fiscaux plus cléments est le reflet de l’incroyable ressentiment du public, tous partis confondus. De nos jours, les administrés de David Cameron sont prêts à tailler en pièces et en morceaux ceux qui utilisent en virtuose les exemptions d’impôts en vigueur.

Devant la levée de boucliers provoquée par les révélations du Times, l’administration des impôts s’est engagée à réduire le nombre de jours minima passés par ces guérilleros de la taxe dans leur pays natal afin de les contraindre à payer leur dû.

Perdre ses privilèges fiscaux ! C’est trop dur dans un monde décidément trop cruel. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1090 / 541520

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’évasion fiscale contre les biens publics mondiaux  Suivre la vie du site L’évasion fiscale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License