Paradis fiscaux et judiciaires

Un conseiller spécial de Wade porte plainte contre le président de la Guinée Equatoriale

vendredi 1er juillet 2005

Un conseiller spécial de Wade porte plainte contre le président de la Guinée Equatoriale

(Confidentiel 01/07/2005)

Accusé par Malabo d’être l’un des sponsors de la tentative de coup d’Etat contre le régime du président Theodoro Obiang Nguema en mars 2004, l’homme d’affaires britanico-libanais Ely Calil vient, à son tour, de déposer plainte contre Obiang à Beyrouth, réclamant 5,5 millions de livres sterling (près de 5 milliards et demi de francs cfa) au chef de l’Etat pour "fausses accusations", indique la revue Africa Energy Intelligence dans son dernier numéro.

Ely Calil pour ceux qui ne le connaissent pas est un conseiller spécial du président Wade, il détient par devers lui, le passeport diplomatique sénégalais.

Il avait été déjà impliqué dans l’affaire Elf au sujet d’une commission de 70 millions de dollars versés en 1995 en marge d’un contrat signé avec le Nigéria.

Traîté à l’époque par la presse française d’intermédiaire de haut vol, Ely Calil gardé à vue en France en 2002 avait passé, selon toujours la presse française, un coup de téléphone directement au président Abdoulaye Wade en personne. Lequel délègua maître Francis Szpiner, avocat très en cour à l’Elysée et vieille connaissance de l’opposant Wade.

Il sera relaxé en appel, dans le cadre de cette affaire Elf.

Dans l’affaire qui l’oppose au président de la Guinée Equatoriale, le ministre de l’information équato-guinéen avait pour sa part accusé le businessman libanais Ely Calil d’être impliqué. Ce que démentait ce dernier tout en admettant avoir soutenu le gouvernement en exil de Severo Moto Nsa, avec qui il entretient des liens amicaux.

Mark Thatcher, accusé comme étant le cerveau de cette affaire de coup d’Etat avec l’opposant au régime de Obiang, Severo Moto sera arrêté en Afrique du Sud. Mark est le fils de l’ancien premier ministre britannique.

Toutes ces personnes sont accusées par le pouvoir de Obiang de vouloir s’emparer du pétrole de la Guinée Equatoriale.

Eldorado du pétrole, la Guinée Équatoriale a accru son PIB de 60% en un an pour le seul bénéfice du dictateur local qui accumule résidences et comptes bancaires aux États-Unis.

Mais cette soudaine richesse aiguise bien des appétits. Alors que le président Obiang a confié sa sécurité à des mercenaires commandés par l’ancien chef d’état-major de l’US Army, son rival réfugié en Espagne, Severo Moto, a recruté d’autres mercenaires, soldats perdus de l’apartheid sud-africain cette fois, pour le renverser. Mais Severo Moto, qui avait déjà échoué en 1997, a été trahi.

Ses « chiens de guerre » ont été interceptés lors d’une escale au Zimbabwe.

© Copyright Confidentiel Sénégal.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1446 / 450608

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site ELY CALIL  Suivre la vie du site Guinée Equatoriale : tentative de coup d’état   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License