Paradis fiscaux et judiciaires

Chassé du paradis fiscal

lundi 22 octobre 2012

Chassé du paradis fiscal

LE MONDE ECONOMIE | 22.10.2012 à 10h19

Par Marie-Morgane Le Moël Sydney, correspondante

A trois heures d’avion de l’Australie, le Vanuatu est un paradis - plages de sable blanc, mer turquoise, coraux multicolores - où les Australiens aiment passer leurs vacances. C’est aussi un paradis... fiscal. Mais attention, Wickenby veille.

Cette opération a été mise en place en 2006 par Canberra pour lutter contre l’évasion fiscale. Au-delà de l’administration des impôts - et c’est une première -, huit départements et agences gouvernementales collaborent au sein d’une même équipe ("task force") qui traque les contribuables et entreprises fraudeurs. Parmi eux, la justice, la police fédérale ou la Commission australienne des investissements et des titres (l’autorité de régulation des marchés financiers locale). "En combinant des pouvoirs juridiques et administratifs, le programme est beaucoup plus efficace qu’une agence agissant de façon indépendante", explique un porte-parole de l’ATO, le département australien des impôts. Sont aussi consultées régulièrement l’Association australienne des comptables et diverses autres associations professionnelles des secteurs industriel et commercial. Enfin, les agents de Wickenby ont accès aux données du Centre australien d’analyse des transactions (Austrac), afin de surveiller les mouvements d’argent entrant et sortant du pays. Lire la suite sur le site du journal Le Monde.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3381 / 471702

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent océanien  Suivre la vie du site Vanuatu   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License