Paradis fiscaux et judiciaires

Des exilés fiscaux rattrapés par les impôts français

vendredi 9 novembre 2012

Des exilés fiscaux rattrapés par les impôts français

Mis à jour le 09/11/2012 à 09:59 | publié le 08/11/2012 à 19:25

INFO LE FIGARO - Le fisc engrange de plus en plus de redressements pour « fausse domiciliation » à l’étranger auprès des contribuables qui résident plus de la moitié de l’année en France alors qu’ils affirment le contraire.

S’installer en Belgique - comme serait tenté de le faire Gérard Depardieu -, en Suisse ou au Royaume-Uni ne suffit pas toujours pour échapper aux impôts. Car ces exilés, si jamais ils résident encore plus de la moitié de l’année en France tout en affirmant le contraire, peuvent se faire redresser par le fisc pour « fausse domiciliation » à l’étranger. Et, ô surprise, les montants engrangés par Bercy grâce à ce chef d’accusation ont fortement augmenté ces dernières années : ils sont passés de 40 millions d’euros en 2009 à 80 en 2011, selon nos informations. Et ce, alors que le nombre de contribuables redressés a diminué, passant de 205 en 2009 à 177 en 2011. Le fisc a donc réussi à attraper plus de « gros poissons », avec un redressement moyen de 452.000 euros ! Lire la suite sur le site du journal Le Figaro.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2219 / 453640

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’évasion fiscale contre les biens publics mondiaux  Suivre la vie du site L’évasion fiscale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License