Paradis fiscaux et judiciaires

Semeta tacle à nouveau le Luxembourg

mercredi 21 novembre 2012

Semeta tacle à nouveau le Luxembourg

LUXEMBOURG - Le commissaire européen aux Affaires fiscales s’en est une nouvelle fois pris au manque de transparence du Grand-Duché et de l’Autriche en matière fiscale.

« Cela fait des années que le Luxembourg et l’Autriche bloquent nos efforts pour améliorer la transparence et les contrôle en matière fiscale en Europe », a dénoncé Algirdas Semeta dans les colonnes de l’hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche. « Ce serait un énorme pas en avant si ces deux pays participaient à l’échange automatique d’informations ».

[...] Mille milliards d’euros

« Mon but n’est pas de mettre fin au secret bancaire au Luxembourg et en Autriche, mais je ne veux seulement pas qu’un Allemand, un Grec ou un Lituanien utilisent le droit autrichien pour payer moins d’impôt dans son pays ».

Il estime que les pertes dues à l’évasion fiscale coûtent aux 27 pays de l’UE pas loin de mille milliards d’euros par an. Il faut donc s’attaquer aux paradis fiscaux mais dur selon lui de mettre d’accord les 27 sur une définition de ce qu’est un paradis fiscal « mais nous allons le faire et après, nous constituerons une liste noire ». Lire la suite sur le site de l’Essentiel.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1746 / 631352

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les femmes et les hommes Politiques  Suivre la vie du site Algirdas Semeta   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License