Paradis fiscaux et judiciaires

Pas-de-polémique

jeudi 22 novembre 2012

Place financière | Publié le 21.11.2012

Prix de transfert

Pas-de-polémique

Les flux intragroupes sont souvent perçus comme un moyen d’esquiver l’impôt. Or, le Luxembourg fait figure de hub dans leur distribution transfrontalière et reste, à ce titre, largement stigmatisé dans les médias. Entre discrétion et affairisme, le gouvernement peine à se situer alors que la Commission européenne met son grain de sel.

En mai, l’émission Cash investigation diffusée sur une chaîne publique française suivait la trace de grands groupes internationaux dans plusieurs juridictions en les accusant « d’évasion fiscale ». Sous les feux bien malgré elle, la maison d’édition britannique Pearson, publiant notamment The Economist ou le Financial Times, y était soupçonnée d’avoir monté des sociétés sans substance au Luxembourg pour alléger sa feuille d’impôts.

[...] Cerise sur le gâteau

Si une cartographie de ces flux, plus ou moins virtuels, pouvait être réalisée, elle révèlerait que le Luxembourg en attire une bonne partie. D’abord parce que le regroupement des pertes et profits en un même centre de trésorerie permet d’avoir une vue d’ensemble de la position financière du groupe avant de répartir
et réorganiser leur allocation. « Le but est avant tout de maximiser l’aspect financier. L’aspect fiscal constitue la cerise sur le gâteau}

 », indique François Masquelier, président de l’Atel (Association des trésoriers d’entreprise à Luxembourg). Lire la suite sur le site du journal Paperjam.