Paradis fiscaux et judiciaires

Ces paradis où prospère l’industrie des prête-noms

mercredi 28 novembre 2012

Ces paradis où prospère l’industrie des prête-noms

Dans une vaste enquête publiée cette semaine, la BBC et le « Guardian » démontent ce qui constitue une véritable filière de prête-noms, qui facilitent l’optimisation fiscale en prétendant diriger des sociétés-écran depuis des paradis fiscaux.

A.G. - Parismatch.com

Les chiffres sont parlants : d’après l’enquête menée par le quotidien britannique « The Guardian » et la BBC, un même groupe de 28 personnes se retrouve à la tête de plus de 21 500 sociétés. Ces prête-noms, basés la plupart du temps dans des pays connus pour leurs régimes fiscaux favorables, ne sont pas vraiment hors-la-loi. En Grande-Bretagne, ce genre de tour de passe-passe est légal. Mais les données décortiquées par l’enquête sont édifiantes. Grâce à l’appui de l’International consortium of investigative journalists (ICIJ), les enquêteurs ont pu utiliser un logiciel spécialisé pour explorer les montagnes de données disponibles sur les sociétés dite « offshore », à la recherche de connexions. Et il apparaît que des dizaines d’individus ont fait profession de l’activité de prête-nom, au bénéfice d’un système particulièrement opaque. Lire la suite sur le site du magazine Paris Match.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1079 / 613616

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License