Paradis fiscaux et judiciaires

L’évasion fiscale dans les Bermudes profite bien à Google

mardi 11 décembre 2012

L’évasion fiscale dans les Bermudes profite bien à Google

Créé le 10/12/2012 à 20h40 — Mis à jour le 10/12/2012 à 21h17

ENTREPRISE - Rien d’illégal mais Google économise plus de 2 milliards de dollars en impôts grâce à d’astucieux montages financiers, selon un rapport de Bloomberg...

Voilà qui ne va pas apaiser les gouvernements européens. On savait déjà que Google, comme la plupart des grands acteurs internationaux, profitait des paradis fiscaux. Lundi, Bloomberg a chiffré la combine : l’entreprise, qui a payé 1,5 milliard de dollars d’impôts sur les sociétés dans le monde en 2011, économise environ 2 milliards de dollars en redirigeant 80% de ses revenus vers les Bermudes.

« Double Irlandais » et « sandwich hollandais »

Le montage se fait en quatre temps. Google achemine ses bénéfices européens dans une filiale basée en Irlande. L’entreprise tire ensuite parti d’un mécanisme de l’UE et redirige les fonds vers une société fille basée aux Pays-Bas, qui les renvoie vers une seconde filiale irlandaise dont le centre de management est installé aux Bermudes, un paradis fiscal où l’imposition des entreprises est minimale. C’est le principe du « double irlandais » combiné au « sandwich hollandais ». Les bénéfices sont enfin rapatriés aux Etats-Unis, où ils ne sont que faiblement taxés car ils proviennent de l’étranger. Lire la suite sur le site du journal 20 minutes.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2202 / 509998

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Le dumping fiscal   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License