Paradis fiscaux et judiciaires

Reconversion

samedi 1er août 1998

Reconversion

La firme Africa Security (AS), véritable armée privée, a été fondée au Cameroun par un ancien militaire français Patrick Turpin. Elle propose ses services, notamment, au clan présidentiel, à Elf et aux groupes forestiers. Elle a fait jusqu’à 25 millions de FF de chiffre d’affaires 1.

Laissant la direction d’AS à son épouse camerounaise, Patrick Turpin paraît avoir trouvé un job beaucoup plus lucratif : porteur de valises à très haut niveau, se vante-t-il, entre Yaoundé, la rue du Faubourg Saint-Honoré et Genève.

Le train qu’il mène, plus voyant encore que les bottines de Roland Dumas, confirmerait ses dires. En tout cas, il semble plein aux AS...

On ne s’étonnera pas dans ce contexte que, malgré la gestion désastreuse de l’État camerounais, la coopération financière Paris-Yaoundé se poursuive à fond la caisse.

La « coopération » pétrolière, elle, est dopée par les bakchichs sur les contrats de construction, de surveillance et de maintenance du futur oléoduc tchado-camerounais, en cours de négociation ou de signature.

1. Cf. Billets n° 21 et Philippe Chapleau, François Misser, Mercenaires S.A., Desclée de Brouwer, 1998, p. 162-163.

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°61 - Août-Septembre 1998 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1983 / 539760

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les sociétés militaires privées  Suivre la vie du site La privatisation de la violence   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License