Paradis fiscaux et judiciaires

Autriche : Plusieurs ex-responsables acquittés dans le scandale Bawag

mercredi 19 décembre 2012

Autriche : Plusieurs ex-responsables acquittés dans le scandale Bawag

Actualités AFP Le 18 Décembre 2012.

Plusieurs anciens responsables de la banque autrichienne Bawag, condamnés en 2008 pour escroquerie et abus de confiance dans le cadre du plus grand scandale financier d’Autriche, ont été acquittés mardi lors de la révision de leur procès.

Parmi ces responsables blanchis figure le principal acteur des malversations, l’investisseur et collectionneur d’art Wolfgang Flöttl.

En 2008, il avait écopé de 2 ans et demi de prison dont 20 mois avec sursis. Puis sa peine, comme celle de six autres dirigeants, avait été annulée par la Cour suprême.

La Cour, qui avait fait état de vices de procédure et “d’arguments contradictoires”, avait demandé qu’ils soient rejugés.

Sur les sept personnes rejugées -dont les peines au premier procès allaient de 18 mois à quatre ans de prison-, six ont été acquittées mardi, tandis que l’ancien président du conseil de surveillance de la banque a été condamné à un mois de prison.

Le président du tribunal Christian Böhm a justifié ses décisions par le manque de preuve montrant que les accusés avaient voulu nuire avec préméditation à la banque. Selon lui, l’ancien président du directoire Helmut Elsner, 77 ans, et son successeur Johann Zwettler ont “trompé” leurs collaborateurs.

Le scandale a éclaté en 2006 lorsque la banque syndicale fondée en 1922 s’est retrouvée au bord de la faillite, accablée par 2,4 milliards d’euros de dettes suite à des malversations et des investissements spéculatifs massifs, notamment dans les paradis fiscaux des Caraïbes.

Son ancien patron Helmut Elsner, reconnu coupable d’escroquerie à hauteur d’environ un milliard d’euros, avait écopé d’une peine de neuf ans et demi de prison lors de son premier procès, réduite à 7 ans et demi par la Cour suprême en 2010. Il est resté 4 ans et demi en détention avant d’être libéré pour raison de santé.

Il avait aussi été condamné à rembourser à la Bawag une prime de départ à la retraite de 6,8 millions d’euros qu’il s’était octroyée.

L’Etat autrichien avait dû débloquer en catastrophe une garantie de 900 millions d’euros et 450 millions de liquidités pour sauver l’établissement de la faillite.

La banque a finalement été rachetée en décembre 2007 par le fonds américains Cerberus pour 3,2 milliards d’euros.

Vienne, 18 décembre 2012 (AFP)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2616 / 471137

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Les Caraïbes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License