Paradis fiscaux et judiciaires

Réforme bancaire : 1 pas en avant, 1 pas en arrière

jeudi 20 décembre 2012

Réforme bancaire : 1 pas en avant, 1 pas en arrière

Le ministre des Finances a présenté ce matin 19 décembre son projet de réforme du système bancaire. Bad news : une séparation des activités spéculatives à minima, une fausse interdiction des produits toxiques et pas de sortie des banques des paradis fiscaux. Good news : un vrai renforcement du pouvoir des régulateurs et un ministre ouvert à des amendements parlementaires.

En attendant un long papier de 4 pages dans Alternatives Economiques de janvier qui sort en fin de semaine, voici quelques éléments pour décrypter le contenu du projet de loi de réforme bancaire présenté le 19 décembre par le ministre des Finances.

Le candidat François Hollande avait fait 3 promesses au Bourget : « Maîtriser la finance commencera ici par le vote d’une loi sur les banques qui les obligera à séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives. Aucune banque française ne pourra avoir de présence dans les paradis fiscaux. Les produits financiers toxiques, c’est-à-dire sans lien avec les nécessités de l’économie réelle seront purement et simplement interdits ».

Paradis fiscaux : il faut attendre

Sur la présence des banques françaises dans les paradis fiscaux, mauvaise nouvelle, le projet de loi n’a pas une seule ligne. Mais, bonne nouvelle, Pierre Moscovici a indiqué qu’il était prêt à étudier toute proposition parlementaire en ce sens lors du débat qui aura lieu en février prochain. Un de ses conseillers confirmait que le cabinet travaille à des mesures allant dans ce sens. Lire la suite sur le blog de Christian Chavagneux.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1825 / 628062

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La France   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License