Paradis fiscaux et judiciaires

Fiscalité : l’OCDE s’attaque à Google, Amazon ou Apple

lundi 21 janvier 2013

Fiscalité : l’OCDE s’attaque à Google, Amazon ou Apple

Par Anne Cheyvialle, Service infographie du Figaro Mis à jour le 21/01/2013 à 15:43 | publié le 20/01/2013 à 17:01

INFOGRAPHIE. - L’organisation économique internationale, en pointe dans la lutte contre les paradis fiscaux, s’attaque aux pratiques d’optimisation fiscale des multinationales. Elle compte modifier les règles internationales en vigueur.

L’OCDE lance une nouvelle fronde contre l’évasion fiscale. Cette fois, il ne s’agit plus de traquer les avoirs des personnes physiques cachés dans les paradis fiscaux. L’organisation s’attaque aux tours de passe-passe des multinationales qui leur permettent, en toute légalité, de localiser des profits dans des juridictions peu ou pas taxées, afin d’échapper à l’impôt sur le lieu de leur activité. Plusieurs entreprises - Google, Amazon, Apple ou Starbucks - sont visées.

L’organisation internationale agit dans un contexte politique très favorable. Tous les grands pays avancés, États-Unis en tête, sont confrontés à de graves problèmes budgétaires.

C’est à l’occasion du prochain G20 Finances, à Moscou les 14 et 15 février, que l’OCDE exposera son projet avant de présenter, en juillet ou en septembre, un plan d’action détaillé. Une fois n’est pas coutume, les pays développés peuvent compter sur le soutien des grands pays émergents - l’Inde, la Chine, le Brésil, la Russie -, qui se plaignent depuis des années de ne pouvoir tirer profit sur le plan fiscal de la présence des groupes étrangers sur leur sol. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1510 / 543395

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site L’OCDE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License