Paradis fiscaux et judiciaires

Des blanchisseurs au sort presque scellé

vendredi 25 janvier 2013

Genève vendredi 25 janvier 2013

Des blanchisseurs au sort presque scellé

Les deux gestionnaires de fortune, des frères pris dans les mailles de l’opération « Virus », comparaîtront lundi devant le tribunal. Une issue négociée, qui propose des peines de prison avec sursis partiel pour l’un et complet pour l’autre ainsi qu’une confiscation à hauteur de 4 millions de francs, est soumise aux juges.

Ceux qui espéraient un grand déballage sur les dessous de l’opération « Virus » vont déchanter. L’audience qui verra comparaître lundi l’ancien administrateur délégué de la société de gestion de fortune GPF et son frère, qui travaillait au sein de HSBC Private Banking, s’annonce bien morne. Saisi d’une procédure simplifiée, le Tribunal correctionnel se doit d’avaliser ou de rejeter un acte d’accusation négocié qui lui propose, selon nos informations, une peine privative de liberté de 3 ans (dont 6 mois fermes) contre le premier et de 2 ans avec sursis complet contre le second, pour blanchiment aggravé commis par dol éventuel.

Une confiscation d’environ 4 millions de francs est aussi au menu de cet accord négocié avec la défense. Les magistrats vont toutefois montrer qu’ils se donnent le temps de la réflexion pour déterminer si cette affaire particulièrement médiatisée et complexe trouve ainsi une issue acceptable ou bien si la voie choisie, les faits retenus et les sanctions envisagées semblent farfelus compte tenu de ce volumineux dossier. Leur jugement sera rendu mardi en fin d’après-midi. Lire la suite sur le site du journal Le Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2113 / 487846

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License