Paradis fiscaux et judiciaires

« Hedge funds » : les Caïmans prêtes à plus de transparence

samedi 26 janvier 2013

« Hedge funds » : les Caïmans prêtes à plus de transparence

Par Nicolas Madelaine | 22/01 | 07:00

Les îles Caïmans, un paradis fiscal où sont domiciliés une très grande partie des « hedge funds » gérés depuis Londres ou New York, seraient prêtes à davantage de transparence, si l’on en croit le « Financial Times ». Cette juridiction située dans les Caraïbes et dépendant de la Couronne britannique aurait pris cette décision sous la pression des investisseurs dans les « hedge funds », tels que les fonds de pension : depuis les dégâts causés par la crise de 2008, ceux-ci veulent pouvoir mieux répondre de leurs investissements face à leurs clients épargnants. Nul doute que les efforts de la communauté internationale pour lutter contre l’évasion fiscale ont également joué un rôle.

Pour Jean-Marc Puech, à Hedge Fund Research (HFR), les îles Caïmans n’ont pas la réputation d’être le plus déréglementé des havres fiscaux et sont par exemple plus rigoureuses que le Delaware aux Etats-Unis. Cela ne les empêche pas d’être suspectées d’abriter des activités financières clandestines. Une enquête du « Financial Time » de 2011 avait aussi mis en lumière que certains administrateurs étaient au conseil de centaines de « hedge funds » domiciliés là-bas. Cela laisse planer un doute sur leur capacité à jouer leur rôle de surveillance, en particulier de la qualité du reporting des performances des gérants. Lire la suite sur le site du journal Les Echos.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2766 / 523335

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les fonds à risque  Suivre la vie du site Les hedges funds   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License