Paradis fiscaux et judiciaires

« Sokalique » : le parquet fait appel de la relaxe de l’armateur du cargo « Ocean Jasper »

mardi 5 février 2013

Société

« Sokalique » : le parquet fait appel de la relaxe de l’armateur du cargo « Ocean Jasper »

4 février 2013 à 17:44

Contrairement au capitaine du cargo et à son second, qui avaient été condamnés à de la prison ferme, l’armateur du navire avait été relaxé.

Le parquet de Brest a fait appel lundi de la décision du tribunal correctionnel de Brest de relaxer l’armateur turc du cargo qui avait provoqué en 2007 au large du Finistère le naufrage du caseyeur breton Sokalique, a-t-on appris auprès du greffe. « Le parquet a fait appel contre la société » qui armait le vraquier, a-t-on indiqué au greffe correctionnel, précisant que cet appel ne concernait donc pas la décision condamnant le capitaine et le second du cargo à de la prison ferme.

Dans la nuit du 16 au 17 août 2007, le Sokalique et l’Ocean Jasper étaient entrés en collision au nord de l’île d’Ouessant, dans les eaux internationales. Le cargo avait poursuivi sa route sans prévenir les secours. Le patron du caseyeur, Bernard Jobard, avait péri noyé. Les six autres marins avaient pu être secourus.

Le 22 janvier, le tribunal correctionnel de Brest avait condamné le commandant et le second du vraquier à respectivement quatre et trois ans de prison, mais relaxé l’armement turc, poursuivi en tant que personne morale pour homicide involontaire, délit de fuite et non-assistance à personne en danger. Le parquet avait requis à l’encontre de ce dernier une amende de 300 000 euros. Seuls le parquet ou les prévenus pouvaient faire appel du jugement pénal.

AFP


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3128 / 449483

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les pavillons de complaisance  Suivre la vie du site Le naufrage du Sokalique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License