Paradis fiscaux et judiciaires

« Pétrole contre nourriture » : de Margerie maintient sa position face aux juges

mardi 5 février 2013

« Pétrole contre nourriture » : de Margerie maintient sa position face aux juges

Par Valerie de Senneville | 05/02 | 18:06 | mis à jour à 18:27

Christophe de Margerie est poursuivi pour complicité d’abus de biens sociaux. Il dit ne pas avoir eu connaissance de la pratique des allocations.

[...] A l’époque du programme « pétrole contre nourriture », Christophe de Margerie était directeur Moyen-Orient au sein de la branche Exploration-Production du groupe. Il est poursuivi pour complicité d’abus de biens sociaux, pour avoir mis le trading de Total en contact avec un intermédiaire, aujourd’hui décédé, Elias Firzli, impliqué dans la commercialisation de cargaisons illégales. Un drôle de personnage, cet avocat libanais, aujourd’hui décédé, conseiller de Total pour l’Irak, il va notamment servir d’intermédiaire, moyennant rémunération, pour la commercialisation auprès des grandes compagnies pétrolières (Total, Taurus) des dotations pétrolières de certaines personnes « amies » de l’Irak. A ce titre, il recevait notamment des fonds de Total via des sociétés écrans, dont Telliac qui jouait le rôle de « taxi ». C’est aussi via cette société (ou plus tard une autre, Likart Trading) que, selon le juge d’instruction, la direction Trading and Shipping (DTS) du pétrolier aurait mis en place dès 1990 un système de paiement de commissions en marge de contrats d’achats de pétrole brut. Lire la suite sur le site du journal Les Echos.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1810 / 469947

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les scandales politico-financiers  Suivre la vie du site LE SCANDALE PETROLE CONTRE NOURRITURE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License