Paradis fiscaux et judiciaires

L’argent sans foi ni loi…

lundi 11 février 2013

L’argent sans foi ni loi…

[...] Le titre très percutant annonce la couleur, surtout quand l’on sait que les auteurs, le couple de sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, sont spécialistes des riches (ils ont publié notamment « les ghettos du gotha »).

Pour en faciliter la lecture, cet essai se présente sous la forme d’une conversation menée par Régis Meyran, anthropologue, avec les sociologues. Le livre se scinde en deux parties : la première présente « pourquoi l’argent est-il devenu fou » et la seconde dénonce « les financiers [qui] mènent le monde, mais jusqu’à quand ? ».

Cet essai est très intéressant car en le lisant, je me suis remis en mémoire pas mal de notions économiques d’hier et d’aujourd’hui : dématérialisation de l’argent, dérégulation de la finance, mondialisation, spéculation, système capitaliste, paradis fiscaux… Par le biais de nombreuses notes, les interviewés font des renvois à d’autres auteurs qui peuvent permettre d’approfondir les idées abordées.

[...] le parti pris des auteurs qui disent que « l’argent est devenu est un marqueur social tout aussi visible qu’un carré Hermès ». Aujourd’hui, difficile de ne pas considérer l’argent comme une fin en soi ! [...] Évidemment, dans cet opus, les « riches » sont montrés du doigt et ne brillent pas par leur empathie envers les « pauvres » ou classes moyennes ! Et surtout, la thèse du couple Charlot, c’est que les riches se servent de l’argent comme outil pour asphyxier les classes populaires et maintenir leurs avantages et privilèges. On est loin de l’argent créateur de lien social… Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2662 / 591034

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bibliographie  Suivre la vie du site Politique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License