Paradis fiscaux et judiciaires

Le géant du sucre britannique refuse de payer sa facture fiscale en Zambie, selon ActionAid

lundi 11 février 2013

Le géant du sucre britannique refuse de payer sa facture fiscale en Zambie, selon ActionAid

Panapress 11/02/2013

Une nouvelle enquête publiée dimanche par ActionAid a révélé que l’Associated British Foods groupe (ABF), propriétaire de l’entreprise sucrière Silver Spoon et d’autres marques de ménage, cherche à éviter sa facture fiscale en Zambie.

Le rapport d’ActionAid "Sweet Nothings", qui s’occupe des activités sucrières de la multinationale en Zambie, a découvert que depuis 2007, la société a généré 123 millions de dollars américains de profit, mais elle n’accepte de payer "pratiquement aucun impôt sur les sociétés" en Zambie.

Selon le rapport, la société a profité des lacunes de la législation pour détourner plus de 83,7 millions de dollars américains, soit 13 millions par an - un tiers des bénéfices avant les impôts - de la Zambie au profit des paradis fiscaux tels que l’Irlande, l’île Maurice et les Pays-Bas.

Le rapport indique également que les services publics zambiens ont perdu environ 27 millions de dollars en raison des régimes d’évasion fiscale de la société et des allégements fiscaux spéciaux.

Dans un pays où les services d’éducation, de santé et de nutrition financés par les impôts souffrent d’un manque criant de ressources financières, les pertes occasionnées par cette seule société pourraient impacter 48.000 autres enfants zambiens à l’école chaque année, a indiqué ActionAid, précisant que les pertes d’impôt au profit des paradis fiscaux sont 10 fois plus importantes que l’aide à l’éducation que le Royaume-Uni apporte à la Zambie chaque année.

"Les impôts permettent de payer les enseignants, de former les infirmiers, de fournir des soins de santé et de l’eau potable. Cela est valable aussi bien pour les pays pauvres que pour les pays riches", a indiqué, dimanche, la directrice d’ActionAid pour la Zambie, Pamela Chisanga.

"Si la Zambie veut mettre fin à sa dépendance de l’aide étrangère, elle doit d’abord être en mesure de collecter l’argent nécessaire pour subvenir aux besoins de ses propres citoyens", a-t-elle dit.

En Zambie, 45 pour cent des enfants souffrent de malnutrition et les deux tiers de la population vivent avec moins de 2 dollars par jour.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2817 / 541963

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La fiscalité des états de droit  Suivre la vie du site Le dumping fiscal   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License