Paradis fiscaux et judiciaires

Évasion fiscale des entreprises : aux États-Unis aussi

lundi 11 mars 2013

Évasion fiscale des entreprises : aux États-Unis aussi

Le Point.fr - Publié le 11/03/2013 à 09:37 - Modifié le 11/03/2013 à 09:47

Selon une enquête du "Wall Street Journal", 40 % des bénéfices annuels de 60 grands groupes américains ont échappé à la fiscalité américaine en 2012.

Source AFP

Les grandes entreprises américaines conservent une plus grande part de leurs bénéfices à l’étranger, privilégiant les paradis fiscaux, au moment où Washington travaille à combler les failles de la fiscalité des entreprises, rapporte lundi le Wall Street Journal (WSJ). L’étude par le quotidien de 60 grands groupes américains a révélé qu’ils possédaient ensemble à l’étranger un total de 166 milliards de dollars en 2012. Plus de 40 % de leurs bénéfices annuels ont ainsi échappé à la fiscalité américaine, selon le WSJ.

Chacune des 60 entreprises choisies pour l’étude détenait au moins 5 milliards de dollars offshore en 2011. Parmi elles, Abbott Laboratories, dont les bénéfices non taxés détenus à l’étranger ont augmenté de 8,1 milliards de dollars, à 40 milliards. Une hausse qui dépasse le bénéfice net de 6 milliards du groupe. Le conglomérat industriel Honeywell International a quant à lui accru ses réserves de revenus non taxés détenus par ses filiales à l’étranger de 3,5 milliards à 11,6 milliards, une progression égale à son bénéfice net hors un ajustement lié aux retraites.

Cette pratique est, selon le journal, le résultat d’une réglementation américaine sur la fiscalité qui autorise les entreprises à ne pas payer d’impôts sur les bénéfices gagnés par des filiales à l’étranger si l’argent n’est pas rapatrié aux États-Unis.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1214 / 471702

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Les Etats Unis   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License