Paradis fiscaux et judiciaires

Chype : l’opacité des liens avec la Russie sanctionnée

lundi 18 mars 2013

International

Chype : l’opacité des liens avec la Russie sanctionnée

Par Catherine Chatignoux et Benjamin Quenelle | 17/03 | 21:37 |

En taxant les dépôts dans les banques chypriotes, les ministres des Finances de L’Eurogroupe visent les « épargnants » russes.

Paradis fiscal, centre de blanchiment d’argent sale, secteur bancaire hypertrophié, régulation laxiste : ces derniers temps, Chypre en prend pour son grade. Aussi longtemps qu’elle a prospéré à l’ombre de l’Union européenne, personne n’y a rien trouvé à redire. Mais, depuis que l’île a réclamé l’aide de ses partenaires de la zone euro pour recapitaliser ses banques, prises au piège de la crise grecque, elle est soupçonnée du pire. Le rôle de la Russie, très impliquée dans l’économie chypriote cristallise tous les soupçons. La « flat tax » sur les bénéfices, jusqu’ici fixée à 10 %, et un cadre juridique attractif offrent aux sociétés russes et à leurs riches propriétaires un « paradis fiscal » légal. Et les protègent de la versatilité et de l’insécurité du système juridique et fiscal russe.

L’île est devenue au fil des ans le centre offshore favori des grands groupes russes. Les dépôts de ces derniers dans les banques chypriotes sont estimés entre 8 et 20 milliards d’euros... Mais la Banque centrale de Chypre elle-même n’en connaîtrait pas le montant exact. De son côté, Chypre est de loin la première source d’investissement direct en Russie (13 milliards d’euros soit près du double du PIB de l’île), de l’argent d’origine russe, pour une grande part. Les flux financiers entre les deux pays ne s’arrêtent pas là : les banques russes sont exposées à hauteur de 30 à 40 milliards d’euros aux entreprises d’origine russe basées à Chypre, selon l’agence de notation Moody’s qui estime en outre à 12 milliards de dollars les placements des banques russes dans les banques chypriotes. L’oligarque Dimitry Rybolovlev détient par exemple 9,7 % de la Bank of Cyprus. Lire la suite sur le site du journal Les Echos-[chype_l_opacite_des_liens_avec_la_russie_sanctionnee]&google_editors_picks=true].


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2227 / 591675

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Chypre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License