Paradis fiscaux et judiciaires

Bernard Bertossa fustige le « tout-sécuritaire »

mardi 19 mars 2013

Justice

Bernard Bertossa fustige le « tout-sécuritaire »

Interview : Fedele Mendicino. Mis à jour à 07h44

L’ancien procureur général genevois se livre dans un film diffusé ce soir aux cinémas du Grütli.

Extraits de l’interview publiée sur le site de la Tribune de Genève :

Vous déclarez que la lutte contre la corruption et le blanchiment a un effet sur la criminalité dans nos rues. On ne peut pas dire que cette dernière ait fléchi dans le canton…

Cela fait onze ans que j’ai quitté le Ministère public. Mon successeur n’a pas eu la même politique que moi. Elle suppose un effort collectif dans la durée. J’ai essayé de faire ma part du travail. Malheureusement, la corruption et l’exploitation des matières premières dans le tiers-monde continuent. Avec la bénédiction des politiques du Nord et de l’Ouest. Pourtant, il y a des choses à faire, notamment sur le plan de la justice fiscale.

C’est-à-dire ?

Il y a par exemple trop de multinationales, installées dans le Sud, qui transfèrent leurs profits dans des paradis fiscaux alors que ces recettes doivent bénéficier aux populations locales, contraintes d’émigrer.

Pour se retrouver, pour certains, à faire du trafic de drogue à Genève…

C’est cela.

Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2087 / 630859

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Bernard Bertossa   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License