Paradis fiscaux et judiciaires

"L’accord sur Chypre est juste et moral"

samedi 23 mars 2013

"L’accord sur Chypre est juste et moral"

Créé le 19-03-2013 à 10h30 - Mis à jour à 10h45

Par Dominique Perrin

INTERVIEW Ancien ministre UMP, conseiller à la Cour des Comptes, François d’Aubert est un spécialiste des paradis fiscaux. Pour lui, il n’y a aucune raison que "le contribuable européen finance l’épargne des oligarques russes".

Chypre est-il toujours un paradis fiscal ?

Sur le papier, Chypre est coopératif. Il a pris les mesures juridiques nécessaires pour sortir de la définition de paradis fiscal. Mais en réalité, bien sûr, c’est toujours un paradis fiscal. Le pays est une plate-forme d’évasion fiscale pour la Russie, mais aussi pour l’Ukraine et la Bulgarie. Le groupe d’évaluation par les pairs du Forum mondial de l’OCDE lui fait deux reproches principaux : l’impossibilité d’identifier les propriétaires d’actions au porteur et le fait de ne pas respecter les normes de comptabilité, de ne pas obliger par exemple les entreprises étrangères à publier leurs comptes.

Mais il existe aussi d’autres problèmes : si un pays étranger demande un contrôle fiscal sur un contribuable, Chypre le prévient dans tous les cas… Discuter avec les autorités chypriotes pour améliorer l’échange d’informations fiscales n’est vraiment pas facile… Lire la suite sur le site du magazine Challenges.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2696 / 453886

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Chypre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License