Paradis fiscaux et judiciaires

« Angolagate reloaded » : des preuves inédites conduisent à une nouvelle dénonciation

jeudi 18 avril 2013

« Angolagate reloaded » : des preuves inédites conduisent à une nouvelle dénonciation

Lausanne, 16.04.2013 - Des activistes angolais et l’ONG britannique Corruption Watch déposent une dénonciation à Berne et à Luanda contre l’affaire connue sous le nom d’« Angolagate suisse », au cours de laquelle plus de 700 millions de dollars ont été volés au pays africain. La dénonciation suisse est dirigée entre autres contre trois ex-employés d’UBS. Elle se base sur un rapport d’enquête qui met également en évidence le rôle douteux de Glencore, le négociant en matières premières zougois.

[...] L’enquête montre que même le Président angolais Dos Santos a touché plus de 36 millions de dollars dans ce deal. Les documents et les extraits de comptes rassemblés dans le rapport montrent pour la première fois le schéma détaillé selon lequel cette opération de grande corruption a été menée, au moyen de sociétés offshore et d’hommes de paille. En toute logique, les auteurs attendent davantage de transparence de la Suisse, de sa place financière et de son industrie du négoce et demandent que cette dernière soit soumise à la législation anti-blanchiment.Lire la suite sur le site de La Déclaration de Berne.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2656 / 470200

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site La Déclaration de Berne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License