Paradis fiscaux et judiciaires

Offshore Leaks : pleins feux sur la Macédoine et la Serbie

jeudi 24 octobre 2013

Utrinski Vesnik

Offshore Leaks : pleins feux sur la Macédoine et la Serbie

Traduit par Slavica Rizovska

Mise en ligne : jeudi 24 octobre 2013

Selon un rapport du Consortium international du journalisme d’investigation (ICIJ) sur l’évasion fiscale, la Macédoine et la Serbie seraient au « top » de la fraude, avec plusieurs centaines de millions de dollars transférés chaque année vers des paradis fiscaux.

Par Sanja Naumovska

En 2012, la Macédoine a enrichi les paradis fiscaux d’environ 100 millions de dollars. Chaque année, des sociétés macédoniennes transfèrent des centaines de millions de dollars vers des comptes offshore. L’an dernier, 36,27 millions de dollars ont été versés sur des comptes à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, 12,73 millions aux Îles Vierges britanniques, 25,76 millions en Suisse, 19,25 millions en Slovénie, 1,68 million en Islande et 1,76 million en Hongrie… Et « seulement » 220.000 dollars vers les îles Caïmans et les Îles Vierges américaines.

Au cours des deux premiers trimestres de 2013, la destination préférée de nos entreprises a été Saint-Vincent-et-les Grenadines. Deux à trois millions de dollars ont été transférés en Serbie, en Bulgarie et en Israël. Ces données ont été publiées sur le site Web de la Banque nationale de Macédoine.

La Serbie dans le collimateur

De 2000 à 2011, 51 milliards de dollars auraient été secrètement transférés par des hommes d’affaires serbes. C’est ce qu’affirme à Novosti Michael Hudson, rédacteur en chef du Consortium international du journalisme d’investigation (ICIJ) à Washington. Michael Hudson a publié les résultats de quinze mois d’étude sur des comptes offshore appartenant à des hommes d’affaires serbes.

« Les données montrent que la Serbie figure parmi les premiers pays du monde en terme d’évasion fiscale. Si l’on prend en compte le nombre d’habitants, la Serbie laisse loin derrière elle de nombreux pays plus grands. Ce n’est pas simplement le problème de Belgrade, puisque de tels scandales existent dans le monde entier, mais le chiffre de 50 milliards de dollars est choquant… » Lire la suite sur le site Le Courrier des Balkans.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 637 / 588513

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site L’affaire Offshore Leaks   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License