Paradis fiscaux et judiciaires

La Suisse en tête du classement des paradis fiscaux

jeudi 7 novembre 2013

La Suisse en tête du classement des paradis fiscaux

La Suisse figure en tête du classement 2013 de l’opacité financière établi par le Tax Justice Network. Mais si on avait rajouté au Royaume-Uni l’ensemble du réseau britannique, y compris les Bermudes, Jersey ou Gibraltar, ce dernier aurait facilement détrôné la Confédération, ajoute l’organisation non gouvernementale.

Le Royaume-Uni est l’acteur mondial le plus important dans le milieu de l’opacité financière, concluent les élaborateurs de l’indice d’opacité financière. Bien qu’il n’occupe que la 21e place, il "soutient et contrôle un réseau de territoires opaques à travers le monde", écrit le Tax Justice Network dans un communiqué publié jeudi.

"La Suisse conserve une première place bien méritée dans notre indice", estiment toutefois les auteurs du classement. Si elle a fait quelques concessions en matière de transparence financière, en particulier vis-à-vis des Etats-Unis, il s’agit d’une évolution encore très limitée, selon eux.

Concessions "pénibles"

La Confédération s’est par ailleurs employée à faire dérailler les premières initiatives internationales de transparence, critique le Tax Justice Network. "Et bien qu’elle ait signé de nouveaux traités permettant l’échange d’informations à la demande, elle a souvent extorqué des concessions pénibles en échange".

La Suisse a toutefois récemment signé la convention fiscale multilatérale, ajoute l’ONG. Si ce texte est ratifié, le niveau d’opacité du pays ne devrait plus être évalué si sévèrement à l’avenir.

Etats-Unis au 6e rang

Après la Suisse, le Luxembourg et Hong Kong occupent les deuxième et troisième places du classement 2013. Caïmans, Singapour et les Etats-Unis figurent également dans le top 6.

Le Luxembourg est qualifié par les auteurs de l’indice "d’outsider de l’opacité financière mondiale". Protégé par son adhésion à l’Union européenne qui le maintient en dehors de nombreuses listes noires des paradis fiscaux, il a une position de lobbying puissant au sein de l’UE, estime le Tax Justice Network. Le Grand-Duché a d’ailleurs récemment travaillé avec la Suisse afin de faire échouer les initiatives européennes émergentes en matière de transparence, rappelle-t-il.

L’indice d’opacité financière 2013 est le troisième publié par le Tax Justice Network, après ceux de 2009 et 2011.

(ats / 07.11.2013 00h31)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2193 / 468245

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Tax Justice Network   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License