Paradis fiscaux et judiciaires

Accueil > La fiscalité des états de droit > Les paradis fiscaux > Les investisseurs étrangers se ruent sur les paradis fiscaux

Les investisseurs étrangers se ruent sur les paradis fiscaux

mercredi 29 janvier 2014

Les investisseurs étrangers se ruent sur les paradis fiscaux

La Rédaction en ligne

Les investissements directs vers la France se sont effondrés en 2013, perdant 77% par rapport à 2012 à 5,7 milliards de dollars, annoncent les Nations-Unies dans une enquête qui pointe l’attractivité de l’Allemagne pour les investisseurs étrangers mais aussi une ruée sur les paradis fiscaux.

La Conférence des Nations-Unies pour le commerce et le développement (UNCTAD) a estimé à 1.460 milliards de dollars le montant total des investissements directs étrangers (IDE) dans le monde l’an dernier, un chiffre en hausse de 11%.

Sur le continent européen, le tableau est très contrasté : si les investissements étrangers en France se sont effondrés, ils ont au contraire bondi de 392% vers l’Allemagne (à 32,3 milliards) et de 37% vers l’Espagne (à 37,1 milliards).

Mais, comme le note le rapport, ce sont aussi les stratégies fiscales qui amènent les investisseurs en Europe : ainsi les investissements cumulés vers quatre pays à « la fiscalité accueillante » (Belgique, Irlande, Pays-Bas et Luxembourg) ont augmenté l’an dernier de plus de 100 milliards de dollars, un chiffre important à mettre en regard de la petite taille de ces économies.

« Ces pays accueillent les fonctions financières et comptables d’un grand nombre de multinationales », souligne le rapport.

Le Soir