Paradis fiscaux et judiciaires

EXCLUSIF. Affaire Copé : des copinages qui coûtent cher à l’UMP

jeudi 27 février 2014

EXCLUSIF. Affaire Copé : des copinages qui coûtent cher à l’UMP

Le Point.fr - Publié le 27/02/2014 à 00:01 - Modifié le 27/02/2014 à 10:16

"Le Point" révèle comment Jean-François Copé a sponsorisé avec l’argent de son parti la société de communication fondée par deux de ses proches.

[...] L’ancien chef de cabinet de Copé au centre d’un montage financier

Mais le plus troublant, c’est l’origine même de Bygmalion. En épluchant les statuts de la société, Le Point a découvert un montage financier particulièrement sophistiqué avec un actionnaire resté caché pendant trois ans : une SARL logée au Luxembourg...

Derrière cette mystérieuse société se dissimule le holding familial d’Emmanuel Limido, un gestionnaire de fonds très lié au Qatar. Coïncidence : en 2006 et 2007, Jean-François Copé, alors ministre du Budget, avait donné son feu vert pour la vente au Qatar de deux joyaux immobiliers de l’État. Dans ces deux transactions, l’intermédiaire n’était autre que le fonds d’investissement dirigé par Emmanuel Limido. Ce dernier avait entre les deux transactions embauché le chef de cabinet de Jean-François Copé, Guy Alves, devenu depuis patron de Bygmalion. Un étonnant mélange des genres que Le Point révèle dans son article sur l’argent de l’UMP et la galaxie Copé... Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 747 / 489091

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License