Paradis fiscaux et judiciaires

Les « fonds vautours » multiplient les attaques contre les pays pauvres

mercredi 23 mai 2007

16 mars, 2007

Les « fonds vautours » multiplient les attaques contre les pays pauvres

Alors que vient de s’ouvrir le procès de la Zambie, les procédures judiciaires lancées par des fonds contre les pays pauvres se multiplient à un moment où ces pays commencent à sortir de la spirale du surendettement.

C’est un procès hautement symbolique qui vient de s’ouvrir à Londres, celui d’un « fonds vautour » contre l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, la Zambie. Nommé « Donegal International », ce fonds d’investissement est qualifié de ce nom d’oiseau de proie parce qu’il s’est spécialisé, comme les autres fonds de son espèce, dans le rachat, à très bas prix, de créances sur des Etats pauvres. Une opération réalisée en vue d’obtenir, devant les tribunaux, le remboursement de l’intégralité de ces dettes majorées de lourdes pénalités.

En 1999, Donegal, qui est immatriculé dans les îles Vierges britanniques, a ainsi acheté auprès de la Roumanie une créance évaluée à 30 millions de dollars sur la Zambie, alors insolvable, pour 3,2 millions de dollars. Il poursuit maintenant l’Etat africain devant un tribunal britannique en réclamant son remboursement pour... plus de 55 millions de dollars. Ce montant, correspond à la valeur faciale de la créance à laquelle a été ajoutée d’importantes pénalités. Mais il s’agit d’une somme énorme pour la Zambie, qui sort tout juste d’une situation de surendettement.

Lire la suite sur le site internet des Barons Marqués.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1291 / 567511

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les fonds à risque  Suivre la vie du site Fonds Vautours   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License