Paradis fiscaux et judiciaires

Le témoin clé d’un scandale minier en Guinée passe aux aveux

mercredi 12 mars 2014

matières premières mercredi 12 mars 2014

Le témoin clé d’un scandale minier en Guinée passe aux aveux

Pierre-Alexandre Sallier

Un ancien intermédiaire du groupe BSGR a tenté de faire disparaître des preuves selon la justice américaine. Conakry doit toujours se prononcer sur la pérennité des licences minières du conglomérat lié au milliardaire Beny Steinmetz

Un citoyen français au cœur d’une enquête internationale sur les conditions du transfert d’un gisement minier en Guinée il y a six ans a avoué à New York qu’il avait bien tenté de soudoyer un témoin clé. Ceci afin de lui faire signer de fausses déclarations et de faire disparaître des preuves, explique un communiqué publié lundi soir par le Département américain de la justice.

Agé de 51 ans, cet intermédiaire dirigeait une société employée en Guinée par BSGR – conglomérat minier dépendant d’une fondation dont le bénéficiaire est le milliardaire israélien Beny Steinmetz – dans le cadre de l’obtention de concessions en 2008. BSGR dit avoir investi 165 millions de dollars sur une zone de la montagne de Simandou, le plus grand gisement de fer en attente d’exploitation. En 2010, la société en a revendu 51% au brésilien Vale, pour 2,5 milliards de dollars. L’importance de la plus-value et des soupçons de corruption ont conduit la Guinée à engager en 2011 une procédure judiciaire contre BSGR. Lire la suite sur le site du journal Le Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 607 / 511043

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site BENY STEINMETZ   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License