Paradis fiscaux et judiciaires

« Au Vatican, nous passons au crible les comptes de 19’000 clients »

dimanche 16 mars 2014

L’interview de René Brülhart samedi 15 mars 2014

« Au Vatican, nous passons au crible les comptes de 19’000 clients »

Sylvain Besson

Le Suisse René Brülhart doit restaurer la réputation ternie du Saint-Siège en matière financière. Sa mission, très délicate, se déroule sur fond d’intrigues et de lutte de pouvoir

Une mince silhouette vêtue de noir, qui se glisse sous les arches colossales de Saint-Pierre ou s’écarte pour laisser passer des bonnes sœurs aux poternes surveillées par les gardes suisses : René Brülhart est dans son élément à Rome. Depuis 18 mois, ce Fribourgeois de 41 ans, qui a dirigé la cellule anti-blanchiment du Liechtenstein entre 2004 et 2012, est devenu le « Monsieur propre » des finances vaticanes, dont la réputation a été entachée par plusieurs scandales. Dans sa première interview à un média romand, il donne un aperçu de sa tâche, qui a pris une importance nouvelle avec les réformes mises en route par le pape François depuis son élection il y a un an cette semaine. Lire la suite sur le site du journal Le Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 703 / 472429

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site L’Institut des Oeuvres Pontificales (la banque du (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License