Paradis fiscaux et judiciaires

La City redoute le contrecoup des sanctions contre la Russie

lundi 17 mars 2014

La City redoute le contrecoup des sanctions contre la Russie

Le Monde.fr | 17.03.2014 à 15h29 • Mis à jour le 17.03.2014 à 15h42 | Par Marc Roche (Londres, correspondant)

Alors que, lundi 17 mars, les Etats-Unis ont décrété des sanctions (gel des avoirs) contre onze hauts responsables russes et ukrainiens, en représailles au référendum d’annexion de la Crimée par la Russie, à Londres, la City, point d’ancrage des oligarques russes, redoute de faire les frais des sanctions européennes contre la Russie.
La première place financière européenne appréhende en particulier des retraits massifs de capitaux, un gel des introductions à la bourse de Londres et la baisse des exportations de services financiers « made in Britain » en Russie.

La menace de sanctions, en particulier d’un gel ciblé des avoirs, a amené de nombreuses compagnies russes à opérer, la semaine dernière, d’importants retraits de fonds investis à Londres comme à New York.

Dans son édition datée du 17 mars, le quotidien britannique Daily Telegraph fait état – sans citer de noms – de sorties substantielles de capitaux placés dans des banques londoniennes par des oligarques russes, basés au Royaume-Uni.

Selon le Financial Times des 15 et 16 mars, les banques Sherbank et VTB, ainsi que la compagnie pétrolière Lukoil ont rapatrié des actifs liquides en cash des Etats-Unis. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2681 / 470295

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Grande Bretagne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License