Paradis fiscaux et judiciaires

Berne interdit l’ouverture de compte à 33 personnalités

jeudi 3 avril 2014

Ukraine jeudi 03 avril 2014

Berne interdit l’ouverture de compte à 33 personnalités

Denis Masmejan

La Suisse veut éviter que ses banques soient utilisées pour contourner les sanctions européennes

Les banques suisses n’ont plus le droit, depuis mercredi 18h, d’accepter comme nouveau client l’une des 33 personnes figurant sur les listes noires de l’Union européenne (UE).

Il est désormais interdit aux ­intermédiaires financiers suisses d’ouvrir une nouvelle relation ­d’affaires non seulement avec les personnes figurant sur les listes de l’UE mais aussi avec toute entité œuvrant en leur nom ou agissant sous leur contrôle. Les personnes ­visées sont des officiels russes ou ukrainiens réputés proches du pouvoir de Moscou. Contrairement aux Etats-Unis, l’UE n’a pas fait figurer sur ses listes des hommes d’affaires en tant que tels.

Les clients actuels peuvent rester

Quant aux relations d’affaires déjà existantes, elles restent licites. Les banques n’ont pas à les interrompre mais doivent les annoncer au Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). Seule la relation d’affaires, son bénéficiaire et le montant des avoirs doivent être déclarés, non les transactions effectuées, précise Marie Avet, porte-parole du Seco. Lire la suite sur le site du journal Le Temps.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1161 / 542282

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License