Paradis fiscaux et judiciaires

Vanuatu : un passeport salvateur ?

mardi 20 mai 2014

Vanuatu : un passeport salvateur ?

Mis à jour 20 May 2014, 13:32 AEST

Caroline Lafargue

Qui achète des passeports vanuatais, pour quelles raisons, et le système de vente officielle fonctionne-t-il ? Les réponses d’Anthony van Fossen, chercheur à l’université Griffith dans le Queensland.

Au Vanuatu, le nouveau Premier ministre, élu jeudi dernier, va revoir le système de vente des passeports vanuatais. « Le pays doit vivre selon ses moyens », a déclaré Joe Natuman, au micro d’Hilaire Bule, pour la radio néo-zélandaise internationale. Il fait référence, entre autres, au projet de construction d’un deuxième aéroport international à Port-Vila, que beaucoup considèrent comme un gouffre financier. « Nous sommes à court d’argent et nous sommes donc contraints de vendre des passeports. Je veux revoir ce système », a ajouté le nouveau Premier ministre vanuatais, sans expliquer comment il allait réformer le programme de vente des passeports, créé il y a trois mois.

[...] On écoute les explications d’Anthony van Fossen, professeur à l’université Griffith dans le Queensland. Il oriente ses recherches sur le blanchiment d’argent, les paradis fiscaux, la politique et l’économie dans les pays insulaires du Pacifique :

« Le Vanuatu est un paradis fiscal, il n’y a pas d’impôts sur le revenu, pas de taxes sur les entreprises. Ce qui attire un certain nombre de Chinois. Mais ils n’ont pas besoin du passeport vanuatais pour s’installer et investir dans le pays. Donc pourquoi paieraient-ils 310 000 dollars pour avoir un passeport ? C’est une bonne question. Le système actuel ne semble pas être très compétitif. Je ne veux pas être trop critique, mais quand on compare à d’autres pays qui vendent des passeports dans le monde, le passeport vanuatais semble vraiment cher. »

Malgré son prix, le passeport vanuatais reste un investissement intéressant, en termes de mobilité internationale.

« Un passeport vanuatais donne accès à des pays qui imposent des restrictions aux ressortissants chinois. Typiquement, la plupart des pays européens. Or depuis avril, les détenteurs d’un passeport vanuatais peuvent entrer sans visa dans l’espace Schengen. C’est très intéressant pour les Chinois. Et puis aussi, un passeport vanuatais, c’est un refuge en cas de coup dur. Imaginons que les relations de la Chine avec les autres pays se détériorent. Ces pays pourraient alors refuser l’entrée sur leur territoire à des ressortissants chinois. Mais ils pourraient circuler partout avec leur passeport vanuatais. D’autant que le Vanuatu a toujours adopté un positionnement très neutre sur la scène internationale. » Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2354 / 588615

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent océanien  Suivre la vie du site Vanuatu   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License