Paradis fiscaux et judiciaires

Les lanceurs d’alerte mal lotis en France

samedi 21 juin 2014

Accueil › Économie

Les lanceurs d’alerte mal lotis en France

Nicolas CORI 20 juin 2014 à 20:06

Banques. Un colloque sur l’évasion fiscale a tenté de mieux protéger ceux qui révèlent des pratiques illégales.

Et si la France se dotait enfin d’un système efficace de protection des lanceurs d’alerte, ces femmes et ces hommes qui, pour avoir dénoncé des pratiques illégales au sein de leur entreprise ou de leur administration, risquent le licenciement ? C’est la proposition faite vendredi, lors du colloque organisé par la plateforme Paradis fiscaux et judiciaires, consacré au rôle des banques dans l’évasion fiscale ou le blanchiment.

Aridité. Depuis l’affaire Snowden, l’utilité des lanceurs d’alerte n’est plus à démontrer. Et c’est particulièrement le cas dans le monde de la finance où, du ... Lire la suite sur le site du journal Libération.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1873 / 470899

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License