Paradis fiscaux et judiciaires

Le petit pays à côté de celui d’Heidi

jeudi 26 juin 2014

Le petit pays à côté de celui d’Heidi

Emmanuèle PEYRET 26 juin 2014 à 09:47

LIECHTENSTEIN Entre Alpes et Rhin, Suisse et Autriche, l’inconnue Vaduz est la capitale de la principauté du Liechtenstein. Un mini-pays ou l’on trouve autant de chalets que de banques, de lacs que de vignes.

Mais c’est où le Liechtenstein ? Curieux comme l’évocation de ce pays laisse les gens rêveurs. Vers les Pyrénées, croit savoir l’une ? Ah non, ça c’est l’Andorre. En Allemagne, avance l’autre ? Non, même si le nom de ce pays sonne très allemand (à un « e » de « Licht » près, ça veut dire « pierre de lumière », ce qui est très germano-poétique), ce n’est pas là-bas non plus.

Le Liechtenstein est une minuscule enclave nichée entre les Alpes et Rhin : côté Autriche, les Alpes et un rude paysage montagneux, côté Suisse, la vallée et le Rhin. Un tout petit Rhin, loin du fleuve imposant de la Lorelei ou des ors wagnériens, à l’image du quatrième état le plus petit du monde (après le Vatican, Monaco et San-Marin), mais un immense « paradis fiscal » (en tout cas un pays où l’impôt sur les sociétés est si avantageux que pas moins de 75 000 multinationales s’y sont installées), et ça, tout le monde a l’air de le savoir.

[...] On avance entre de grosses voitures noires (le PIB par habitant est de plus de 134 000 dollars, contre 40 000 en France – selon les données 2009 de la Banque mondiale),

[...] Sous coupe princière

Et que se passe-t-il à Vaduz ? Et bien, le petit train touristique part dans quinze minutes, renseigne aimablement la dame à l’accueil dans un allemand pittoresque, d’accent un peu rêche (dans certains coins du pays, il est carrément dialectal). Il faut se dépêcher, des touristes allemands septuagénaires et manifestement réchauffés par le vin local (assez banale, au fait, cette « cuvée princière ») se sont emparés du dernier wagon. C’est au son de leurs plaisanteries qu’on passe les trente-cinq minutes de promenade dans Vaduz, un curieux mélange de modernité d’affaires assez vilaine et de rues pavées, de vieux chalets et de vignes, le tout grimpant sec vers le château (qui ne se visite pas) et la famille princière. Car le Liechtenstein est une principauté, comme à Monaco, et tenue par une famille homonyme depuis 1719, date à laquelle la lignée Liechtenstein put enfin donner son nom à deux minuscules parcelles achetées à leurs puissants voisins autrichiens, les Habsbourg. Le lieu est devenu un état souverain dans le cadre du Saint-Empire romain germanique. Au siècle suivant, Napoléon, en provoquant la chute de l’Empire, rend le petit pays véritablement indépendant, c’est-à-dire libéré de toute obligation d’obéir.

De l’art du référendum

L’actuel souverain, Hans-Adam II, est l’un des chefs d’état les plus riches du monde. Lire la suite sur le site du journal Libération.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1611 / 511400

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Le Liechtenstein   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License