Paradis fiscaux et judiciaires

L’immobilier londonien sert-il à recycler l’argent sale ?

vendredi 1er août 2014

L’immobilier londonien sert-il à recycler l’argent sale ?

Publié le 01-08-2014 à 14h49

Selon le Financial Times, près de 150 milliards d’euros auraient été investis depuis les paradis fiscaux dans le marché immobilier de Londres.

Coup de tonnerre dans le ciel immobilier britannique : la pierre londonienne servirait à recycler "l’argent sale du monde entier", selon les révélations du quotidien économique Financial Times. Le journal a analysé les registres de propriétés foncières de la capitale britannique. Deux-tiers des 91.248 compagnies étrangères possédant des biens dans le grand Londres sont détenues par des structures basées dans les paradis fiscaux, en particulier aux îles Vierges et aux îles anglo-normandes (Jersey, Guernesey). Le journal aurait identifié plus de 150 milliards d’euros investis dans ce secteur en Grande-Bretagne transitant par des paradis fiscaux. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 976 / 615142

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Grande Bretagne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License