Paradis fiscaux et judiciaires

Alain Juppé s’en prend à Jean-Charles Marchiani

mercredi 8 juin 2005

Alain Juppé s’en prend à Jean-Charles Marchiani

[08 juin 2005]

Alain Juppé a été entendu comme témoin le 17 mars dernier par le juge Courroye sur les missions que Jean-Charles Marchiani - un des principaux mis en examen dans le dossier « Angolagate » - affirme avoir accomplies.

Ainsi, sur le rôle qu’il aurait joué en Angola, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères de 1993 à 1995, a déclaré : « Non seulement le Quai d’Orsay ne l’a jamais missionné, mais en plus le ministère des Affaires étrangères n’a jamais été informé d’une mission parallèle de Jean-Charles Marchiani. »

Interrogé sur les comptes suisses de l’ancien préfet, Alain Juppé a répondu : « Cela me paraît tout à fait disproportionné avec ce qu’un fonctionnaire peut obtenir légalement dans l’exercice de ses fonctions. Je ne peux qu’éprouver un sentiment de surprise devant ces fonds censés avoir été collectés pour des missions de la République et qui sont en réalité restés sur le compte de l’intéressé. »

© Le Figaro

Publié avec l’aimable autorisation du journal Le Figaro.

Visitez le site du magazine Le Point.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1415 / 539903

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les scandales politico-financiers  Suivre la vie du site L’ANGOLAGATE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License