Paradis fiscaux et judiciaires

Raoul Weil acquitté en Floride

mardi 4 novembre 2014

JUSTICE

Raoul Weil acquitté en Floride

Par Jean-Cosme Delaloye. Mis à jour à 00h19

L’ancien numéro 3 de l’UBS a été acquitté hier par un jury à Fort Lauderdale. Il va pouvoir quitter les Etats-Unis libre.

Les 12 jurés du tribunal fédéral de Fort Lauderdale n’ont eu besoin que d’un peu plus d’une heure pour mettre fin au cauchemar judiciaire de Raoul Weil aux Etats-Unis. L’ancien numéro 3 de l’UBS a été déclaré non coupable au terme d’une journée tumultueuse. Les avocats du financier suisse qui avaient demandé au juge James Cohn de l’acquitter dans une motion déposée en fin de semaine dernière, ont renoncé hier matin à appeler des témoins à la barre.

Ce coup de poker a ouvert la voie aux plaidoiries finales puis aux délibérations. Avant que les jurés ne se retirent, le juge Cohn les avait prévenus qu’ils devraient acquitter Raoul Weil en cas de doute et leur avait précisé que c’était au gouvernement américain de prouver sa culpabilité. L’équipe du procureur Mark Daly peinait depuis plus de 2 semaines à établir un lien solide entre Raoul Weil et les malversations reprochées à la division nord-américaine de l’UBS pour aider quelque 17’000 clients américains à contourner le fisc de leur pays au début des années 2000. Hansruedi Schumacher et Martin Liechti, les anciens collaborateurs de Raoul Weil à l’UBS et témoins clé de l’accusation, avaient notamment ployé sous les coups de boutoir de Matthew Menchel, l’un des avocats du financier helvétique.

Hansruedi Schumacher, qui est lui-même poursuivi par la justice américaine et s’est livré le mois dernier aux autorités, avait notamment dû reconnaître lors du contre-interrogatoire de Matthew Menchel que Raoul Weil n’avait rien à voir avec certaines pratiques d’un groupe de banquiers de l’UBS au début des années 2000. L’avocat de Raoul Weil avait réussi à placer pendant plusieurs jours Schumacher dans la peau de l’accusé au plus grand dam du procureur Mark Daly.

Cette défaite du gouvernement américain soulève de nombreuses questions sur sa capacité du à poursuivre les hauts dirigeants des institutions financières pour des actions reprochées à leur subalternes. Quant à Raoul Weil, il se retrouve libre près d’une année après son extradition par l’Italie. Il avait comparu le 16 décembre 2013 devant le tribunal de Fort Lauderdale en combinaison de prisonnier et enchaîné à 3 autres prévenus. Et il n’avait pu préparer son procès en arrêt à domicile dans le New Jersey qu’après le paiement d’une caution de 10,5 millions de dollars.

(Newsnet)

Créé : 04.11.2014, 00h24


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 121 / 398313

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site UBS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License