Paradis fiscaux et judiciaires

Fin de l’avantage fiscal irlandais pour les entreprises

mardi 30 décembre 2014 par marieagnes

Dépêches > éco du mardi 30 Décembre à 06H21

Fin de l’avantage fiscal irlandais pour les entreprises

Le "double irlandais", la niche fiscale qui permet aux entreprises, et notamment aux géants du net, de ne payer qu’un taux d’impôt effectif de 2% , Ce changement interviendra dès 2015 pour les entreprises qui viendront s’installer en Irlande et d’ici à 2020 pour celles qui profitent actuellement du système.

Les fiscalistes des multinationales vont perdre l’une de leurs techniques favorites à patir du 1er janvier 2015 : le "double irlandais". Le mécanisme permet à une multinationale de faire transiter par une filiale irlandaise des revenus non taxés qui sont immédiatement reversés à une autre filiale généralement installée dans un paradis fiscal tel que les Bermudes. Des accords passés avec l’administration fiscale irlandaise ont ainsi permis, par exemple, au géant américain Apple de ne payer qu’un taux d’impôt effectif de 2% dans ce pays où il a son siège européen.

Dublin a été, comme d’autres Etats à la fiscalité très hospitalière, mis sous pression par une offensive de Bruxelles contre les marchandages fiscaux. En octobre dernier, le ministre des Finances Michael Noonan a donc inclus la suppression de certaines dispositions emblématiques dans le projet de budget 2015.

« J’abolis la possibilité pour les entreprises d’utiliser le ’double irlandais’ en changeant nos règles sur la domiciliation afin d’obliger toutes les entreprises immatriculées en Irlande à y établir aussi leur résidence fiscale, a-t-il expliqué au parlement. »

A partir de janvier prochain, les entreprises basées en Irlande seront automatiquement considérées comme ayant leur résidence fiscale dans le pays, ce qui rapprochera la fiscalité irlandaise de celle des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Les sociétés déjà immatriculées en Irlande auront jusqu’en 2020 pour se conformer aux nouvelles règles.

Plus de double irlandais, mais tout de même un taux d’imposition record en europe

Michael Noonan a prévenu que le taux d’imposition de 12,5% sur les entreprises en Irlande, fustigé parce que trop bas par de nombreux pays européens dont la France, "n’est pas et ne sera jamais ouvert à discussion". Il constitue un pilier de la politique économique de l’Irlande où se sont installées plus d’un millier de multinationales. Ce taux est de quelque 21% au Royaume-Uni, 29,8% en Allemagne, 35% aux Etats-Unis et 33,3% en France.

France Inter le 30 Décembre 2014 à 06:21


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 243 / 541230

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site L’Irlande   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License