Paradis fiscaux et judiciaires

Evasion fiscale : panique chez les sans domicile fisc

lundi 19 janvier 2015 par marieagnes

Evasion fiscale : panique chez les sans domicile fisc

Publié le 18-01-2015 à 17h31

En 2015, des dizaines de Français qui avaient des comptes en Suisse passeront au tribunal. Poussés dehors par leurs banques, traqués par le fisc et la justice, parfois ruinés par des investisseurs indélicats, ils ont vu leur vie basculer dans le roman noir.

Pour rien au monde elle n’aurait voulu être la première de ce défilé-là. Si l’ordre des choses avait été respecté, l’histoire familiale aurait dû la placer sur papier glacé, oui. Mais dans les pages consacrées à la mode et non à la chronique judiciaire. Héritière d’une fortune considérable et d’un nom qui embaume encore le Tout-Paris, Arlette Ricci, 70 ans, petite-fille de Nina, la couturière, sera pourtant l’une des toutes premières à comparaître, le mois prochain, devant la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, une nouvelle structure consacrée aux affaires de corruption et de fraude fiscale. "Une juridiction spéciale", grince déjà son avocat, Jean-Marc Fédida. La justice lui reproche d’avoir dissimulé la somme colossale de 19 millions d’euros sur des comptes en Suisse. Une accusation que conteste la septuagénaire.

L’histoire de la petite-fille de l’illustre créatrice a basculé en 2011, rue Cauchy, à Paris, à deux pas de l’appartement où logeaient alors François Hollande et Valérie Trierweiler. Arlette Ricci y occupe une jolie maison blanche dissimulée par de grands arbres. Fortune discrète, adresse, en principe, secondaire. Car, officiellement, sa Lire la suite sur le site du Nouvel Obs.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 206 / 452679

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’évasion fiscale contre les biens publics mondiaux  Suivre la vie du site L’évasion fiscale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License