Paradis fiscaux et judiciaires

HSBC chute en Bourse après de nouvelles révélations et de mauvais résultats

mardi 24 février 2015 par marieagnes

SwissLeaks : HSBC chute en Bourse après de nouvelles révélations et de mauvais résultats

Vincent Collen / Correspondant à Londres | Le 23/02 à 17:42

Le patron de la première banque britannique a été contraint de s’expliquer sur son compte en Suisse.

Journée noire pour HSBC. Au moment même où la première banque britannique annonçait ses résultats pour 2014, le « Guardian » publiait de nouvelles révélations embarrassantes issues des fichiers volés en 2008 dans la filiale de l’établissement à Genève. Stuart Gulliver, qui dirige HSBC depuis 2011, détenait à l’époque un compte bancaire en Suisse pour une structure domiciliée au Panama. Face aux journalistes et aux analystes financiers ce lundi matin, Stuart Gulliver a donc dû se défendre sur deux fronts : sa situation personnelle et les pratiques de la banque dans les années 2006-2007, période sur laquelle portent les données dérobées mises au jour il y a deux semaines dans le cadre de l’enquête SwissLeaks. La banque est accusée d’avoir aidé ses clients fortunés à frauder le fisc. Sur ces pratiques, qui appartiennent au passé selon HSBC, Stuart Gulliver a reconnu que le management de la banque éprouvait de la « honte ».

[...] Des resultats moins bons que prévu

Ces explications n’ont pas suffi à éteindre la polémique sur la rémunération des dirigeants de HSBC. Stuart Gulliver a touché 7,6 millions de livres (10,3 millions d’euros) au titre de 2014. C’est 5% de moins qu’en 2013 (et 38% de moins sur la seule part variable) mais tout de même énorme au regard des difficultés dans lesquelles la banque est plongée. « Les gens seront abasourdis d’apprendre que des rémunérations de cette ampleur sont toujours versées après les révélations de ces derniers jours », a relevé l’une des porte-paroles du Parti travailliste. Le président de la banque, Douglas Flint, a souligné que Gulliver n’était pas le patron de HSBC au moment des faits révélés par SwissLeaks . Autre sujet controversé, Gulliver a reconnu que HSBC avait annulé des pages de publicité dans la presse depuis les révélations. « Nous avons recours à la publicité pour vendre plus de produits bancaires. Ca ne fait aucun sens de placer une publicité à côté d’une couverture journalistique hostile », a-t-il dit.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0204178430048-swissleaks-hsbc-chute-en-bourse-apres-de-nouvelles-revelations-et-de-mauvais-resultats-1095985.php?7cXLAdt0oJtCxcVC.99


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 147 / 490180

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site L’affaire Offshore Leaks  Suivre la vie du site SwissLeaks   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License