Paradis fiscaux et judiciaires

Les Ports Francs de Genève : l’autre coffre-fort suisse

vendredi 27 février 2015 par marieagnes

Les Ports Francs de Genève : l’autre coffre-fort suisse

Le Point - Publié le 27/02/2015 à 13:10 - Modifié le 27/02/2015 à 14:31

Nouveau scandale en Suisse : Yves Bouvier, administrateur des Ports Francs, est accusé d’escroquerie par le propriétaire de l’AS Monaco. Explication.

De notre correspondant à Genève, Ian Hamel

Trois Suisses, dont Yves Bouvier, administrateur de Fine Art Transports et de Natural Le Coultre, sont en garde à vue à Monaco depuis mercredi matin. Ils sont soupçonnés par le Russe Dmitri Rybolovlev, installé dans la principauté depuis 2011, de l’avoir escroqué dans le domaine de l’art. Plus précisément, Yves Bouvier, 52 ans, qui servait d’intermédiaire lors de l’achat de tableaux, aurait surfacturé le prix des oeuvres achetées par la famille Rybolovlev.

L’homme d’affaires russe, propriétaire du club de foot de Monaco, dont la fortune est estimée à près de dix milliards de dollars, se serait constitué une collection de tableaux valant des centaines de millions de dollars. Elle compterait notamment des Degas, des Monet, des Picasso, entreposés dans les ports francs de Genève et de Singapour, précise ce vendredi matin La Tribune de Genève. La garde à vue du Genevois Yves Bouvier, numéro un mondial du transport d’oeuvres d’art, a provoqué un coup de tonnerre dans la Confédération. Alain Decrausaz, le directeur des Ports Francs de Genève, s’est ainsi déclaré "effaré et surpris" par cette arrestation.

Les ports francs échappent aux enquêtes

Dans son éditorial de vendredi, le quotidien Le Temps constate que la Suisse n’avait vraiment pas besoin de cela après les remous provoqués par l’affaire SwissLeaks, mettant en cause HSBC Genève. "Le dégât d’image pour les Ports Francs de Genève, dont il [Yves Bouvier] est l’un des principaux actionnaires et administrateurs, s’annonce d’ores et déjà dévastateur", pronostique le journal. En effet, depuis que les banques suisses sont contraintes de répondre aux demandes des fiscs étrangers, les 245 entrepôts douaniers et la vingtaine de ports francs de Suisse n’ont jamais accueilli autant de clients fortunés, à commencer par les Ports Francs et Entrepôts de Genève, les plus anciens et les plus grands de Suisse.

Les raisons ? Ils ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les établissements financiers. Résultat, les fraudeurs sortent leurs économies des banques, et le planquent dans un coffre loué dans un port franc, à moins qu’ils n’achètent des tableaux de maître, des voitures de collection et des grands crus. En mai dernier, les Ports Francs et Entrepôts de Genève ont justement inauguré un nouvel entrepôt de 10 400 m2 uniquement dédiés à l’entreposage et à la conservation des oeuvres d’art. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 205 / 491444

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License