Paradis fiscaux et judiciaires

Le cas exceptionnel du Delaware : les bas salaires

mercredi 8 avril 2015 par marieagnes

Le cas exceptionnel du Delaware : les bas salaires

Jacques Hubert-Rodier / Editorialiste diplomatique Les Echos | Le 07/04 à 06:00

Le Delaware, considéré comme un paradis fiscal pour les incorporations de sociétés, a dû mal à sortir de la récession. Certes le taux de chômage dans cet Etat de la côte est des Etats-Unis est de 4,8 % seulement. Mais, note « The Economist », de 2009 à 2014 il s’agit du seul Etat où le salaire nominal a baissé. Ce qui est paradoxal pour une région proche du plein-emploi et surtout dans un Etat si favorable aux entreprises. Il y a en effet plus de sièges sociaux que d’habitants (935.000). En 2014, un record de 170.000 entreprises se sont incorporées et plus du quart des emplois sont dans les services financiers et à l’entreprise, qui offrent généralement de bons salaires.

[...] En revanche, les emplois à faibles salaires comme dans les casinos ou autres services à la personne, ont progressé. Une autre explication : de plus en plus de retraités sont attirés par un Etat où les impôts sur les retraites sont faibles. En tout cas, le Delaware, « The First State » selon son surnom, est en train de devenir le premier Etat pour les plus bas salaires.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0204278450898-le-cas-exceptionnel-du-delaware-les-bas-salaires-1108895.php?McBf88bfq2zh3efh.99


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 215 / 488650

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Les Etats Unis  Suivre la vie du site Le Delaware   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License